Alpha Blondy

Biographie

ALPHA BLONDY

Positive Energy

Depuis ses débuts dans les années 1980 avec le hit panafricain « Opération Coup De Poing (Brigadier Sabari) », Alpha Blondy a pour habitude de livrer à ses fans du reggae de qualité. Le contrat de confiance qui le lie à son public est une fois de plus rempli avec brio : Positive Energy s’impose d’emblée comme un grand cru. « C’est vraiment l’album des featurings ! », s’exclame Alpha pour évoquer ces douze nouvelles chansons.

Et de fait, il y a du beau monde : deux pointures jamaïcaines (Ijahman sur « Rainbow In The Sky » et Tarrus Riley sur « Freedom »), le boss du zouk Jacob Desvarieux sur « N’Teritche » et une jeune chanteuse congolaise prometteuse, Pierrette Adams, sur « Séchez Vos Larmes ». Plus un trio de choc sur « Allah Tano » : le Tunisien Nawfel, le Marocain Assim et l’Ivoirien Ismaël Isaac. Un titre fort dédié à la grand-mère d’Alpha, un titre spirituel aussi : « Ça montre que l’Islam n’est pas la propriété de quelques violents. Histoire de dire qu’on peut parler de Dieu et d’amour sans forcément faire saigner », résume-t-il.

Si la spiritualité est comme à l’accoutumée le combustible de choix d’Alpha, la colère n’est pas absente pour autant. Que ce soit dans le poignant « Séchez Vos Larmes » (« On ne battra pas la famine à coups de missiles ») où le chanteur s’attaque aux hommes politiques plus enclins à se faire la guerre qu’à nourrir leurs peuples, ou sur le très musclé « Maclacla Macloclo ». « C’est le coup d’état récurrent. Les présidents commettent les mêmes bêtises et la communauté internationale se rend complice en validant les forfaitures. Les dictatures et les tyrannies que nous subissons sont un peu de leur faute. Génocide démocratique, torture démocratique : on a bombardé la Lybie en disant que l’autre n’était pas démocratique, on a foutu une merde pas possible. Même chose en Irak : on a bombardé les pro et les anti Saddam à la même enseigne. Lumumba et Sankara assassinés “démocratiquement”, les exemples sont légion. Au nom de la démocratie, on se permet toutes les atrocités. En Afrique, quand on entend le mot “démocratie”, on se planque sous le lit parce que ça va commencer à saigner ! »

« Freedom » est l’ainée des compositions puisque son texte date de 1978, l’année durant laquelle Alpha était en exil américain, à la recherche du rêve. « La liberté n’a pas de prix, et je ne me laisserai pas acheter parce qu’elle n’est pas à vendre, freedom is a must », affirment à l’unisson Alpha et Tarrus Riley, un Ivoirien et un Jamaïcain sur la même longueur d’onde, celle de l’amour de la liberté et du reggae roots.

En parlant de roots (rock) reggae, « No Brain No Headache » s’ouvre sur une guitare hurlante. « C’est très rocky. Ça parle de mon passage à l’hôpital. Quand j’ai dit à la nurse qu’on avait mis de l’angel dust dans mon pétard, elle m’a dit “Tu as de la chance : no brain, no headache”. J’ai pigé la leçon. Ça veut dire que tu n’as pas à te prendre la tête avec des futilités. La vie, il faut la prendre dans le bon sens, même quand elle fait mal ».

Impossible de ne pas évoquer « Madiba M’a Dit », évocation de Nelson « Madiba » Mandela, symbole de la lutte contre l’apartheid qui finit par diriger son pays, l’Afrique du Sud. Le texte simple et poétique de cette chanson a une histoire. On le doit en effet à une journaliste de France 24, Valérie Fayolle. « On avait une émission ensemble, Le Paris Des Arts, et elle m’a fait lire son poème, que j’ai trouvé très joli. Une blonde aux yeux bleus qui parle de Mandela, ça donnait une autre dimension. Je lui ai dit que je voulais en faire une chanson. Dieu merci, elle a beaucoup aimé. Si Mandela vivait, c’est comme ça qu’il aurait pensé. On est tous les mêmes. Si on voulait se venger, la terre serait vide ».

Pour faire passer ses idées, Alpha s’est entouré de ses meilleurs guerriers : son groupe Solar System, qui a commencé l’enregistrement à Abidjan au studio du chanteur puis l’a poursuivi à Paris, au studio de la Grande Armée. Musicien à l’ancienne, c’est comme à l’habitude avec des vrais cuivres (et une vraie batterie pour les rythmiques) qu’il a structuré ses compositions, avec un coup de main de son guitariste Jules pour le riff de « No Brain, No Headache ». « Je suis de la vieille école », confirme le vétéran du reggae africain. Pour Positive Energy, on le retrouve en couverture avec sa grand-mère disparue à l’arrière-plan, comme un ange gardien. « Elle m’a donné l’amour de mon prochain. Et mon prochain c’est Dieu, pas besoin de chercher trop loin. Mon prochain avec ses qualités et ses défauts c’est Dieu, c’est elle qui m’a enseigné ça. Je voulais lui rendre cet hommage ».

« Cet album, il ne ressemble aucunement aux autres », lance Alpha Blondy en guise de conclusion. On lui donnera tort au moins sur un point de détail : il est aussi passionné, mélodique et sincère que ses prédécesseurs. Avec ce supplément d’énergie positive qui caractérise les grands disques.

Olivier Cachin


Partager:

7 Commentaires

  1. Fanta KARABENTA - 18 décembre 2015 17 h 00 min

    La fierté de la musique reggae, et surtout de nous les africains. Tes chansons sont incomparables, et surtout tu gardes toujours ce large sourire. Que tout puissant te donne longue vie, qu’on puisse t’écouter encore t’écouter. Je suis fière de toi mon grand. Bonne continuation à toi et tout ton cœur.

    Répondre
  2. Allou samson - 6 janvier 2016 18 h 49 min

    Papa Blondy est un monsieur doté d une grande sagesse et de plusieurs expériences que personnellement peut changer positivement la vie de beaucoup de jeunes si nous faisons attention .Sincèrement je dis merci a la nature de m avoir permis de naitre dans ce même pays que ce grand homme et de bénéficier de ses savoirs ! Je dis milles fois merci au père pour la radio ! Houraaaa!!!!!!!!!!! Merci ! Samson Allou 07602105

    Répondre
  3. Sérgio Valadares - 13 janvier 2016 17 h 07 min

    Salut

    Nous sommes une association portugaise nommé Lus’Alma qui héberge le Flower Power Fest annuelle (à Santo Andre) une ville sur la côte sud-ouest du Portugal.
    Ce festival est dédié aux années 60 ,70 et 80.
    Nous préparons 2016 cette édition aura lieu en Août sur le 11ème, 12ème, 13ème.
    Nous avons donc décidé de vous contacter en premier lieu pour voir si vous seriez intéressés à participer à l’édition 2016 et tout savoir sur vos conditions.
    Jour préféré est le samedi 13.

    J’attends de vos nouvelles
    Tout le meilleur pour vous tous
    meilleures salutations
    Sérgio Valadares

    Email: geral.lusalma@gmail.com

    https://www.facebook.com/FlowerPowerFestival/

    Répondre
  4. Ibrahima BOCOUM - 15 janvier 2016 22 h 10 min

    Bonsoir à tous,

    Toutes mes félicitations à ceux qui de loin ou de près ont eu à contribuer à ce gigantesque ouvre : la mise à jour et au relookage du site de notre cher idole et Artiste : Alpha Blondy.

    Quant au disque dire qu’il est génial ne saurait qu’un pléonasme, mais avec Alpha à chaque disque on commet un pléonasme dans nos appréciations.

    Alpha ne cesse jamais de nous rendre heureux, car tant tu chanteras, nous t’aimerons.
    Que le tout Puissant Allah te protège, te guide et te prête longue vie pleine de santé.
    Vive le Solar System.

    Répondre
  5. mory kone - 6 février 2016 21 h 06 min

    un jour je suis entrè dans un bar de ALICANTE une ville d’espagne . et j’ai écouté jerusalem de jagger . j’ai commencé a bouger la tête et j’ai entonner la chanson avec lui . le barman m a demandé <>tu connais alpha blondy ? ..bref je me suis fait ami de ce bar et de tous ces copins .
    vous ne pouvez pas imaginer ce que je ressent lorsque ces gens m apellent pour traduire une chanson de jagger chantée en dioula ou en francais …..
    longue vie a jagger au solar system y que vive le reggae music by the name of jah rastafari….
    succes au nouvel album

    Répondre
  6. PRINCE JAHMANKOB - 24 février 2016 14 h 55 min

    Felicitation ecor a l’artisre. Que Dieu donne longue vie à Alpha Blondy. positive energy yun album de qualité supreiure qui ns replonge dans la belle musique d’alpha des années 80 et 90. Cependant j’ai une petite remarque et une petite suggestion. Remarque alpha aime trop doser sa musik de rock maintenant. Donc suggestion kil retourne a son reggae qui caracterise ses anciens albums ou la bass la batterie et le clavier sont lourds et limpides (cocdy rock-apartheid is nazism-jerusalem-revolution-masada-Jah victory…°=) . Sincerement les almbums com grand bassam Zion rock ou encore Elohim ne doiv plus revenir. Encore Big up Alpha pour ta positive energy bien rich musicalement et avec beaucoup de chants en anglais.

    Répondre
  7. leandro - 2 mars 2016 0 h 16 min

    Mr. Seydou want to fulfill a dream , this dream is by far the thousands , joining his voice and Mr. Jimmy Cliff in a song denouncing the msacre in E NEW sudan . Alpha Blondy serves this request and join thyself reggae need to see together!

    Répondre

Avoir votre mot à dire