Alpha Blondy

Articles du Blog

Déclaration d’Alpha Blondy, samedi 5 mars 2011

Voici la cinquième déclaration d’Alpha Blondy depuis le 28 novembre 2010 sur la situation en Côte d’Ivoire.

Message à la famille politique ivoirienne

Trop c’est trop et assez c’est assez ! Je voudrais m’adresser à la famille politique ivoirienne dans son ensemble, toutes tendances confondues : LMP, RHDP et leurs auxiliaires. Je voudrais vous dire que nous, Ivoiriens, toutes ethnies confondues, nous nous sentons trahis par une famille politique politiquement irresponsable, incompétente et égocentrique. Vous nous avez promis des élections apaisées, transparentes et fair play. Au lieu de cela, c’est avec le sang de nos enfants, de nos frères, voire de nos pères et de nos mères que vous avez décidé d’assouvir votre soif de pouvoir.

Si nous, Ivoiriens, sommes aussi divisés aujourd’hui, c’est votre faute à vous, famille politique ivoirienne. Vous qui brillez par votre incompétence, votre carence politique, votre cécité intellectuelle et votre manque d’humanité. Je voudrais vous rappeler que les Bétés ne sont pas comptables des erreurs politiques de monsieur Laurent Gbagbo et de monsieur Charles Blé Goudé; je voudrais vous rappeler aussi que les Dioulas et les populations du Nord ne sont pas comptables des erreurs politiques de monsieur Alassane Ouattara et de monsieur Guillaume Soro; je voudrais vous rappeler enfin que les Baoulés ne sont pas comptables des erreurs politiques de monsieur Henri Konan Bédié.

Chacun de nous a choisi son métier. Vous avez choisi le métier de politicien, mais vous avez failli dans l’exercice de ce métier, mettant ainsi en péril le développement de la Côte d’Ivoire. Au lieu d’accuser la France, l’Afrique du Sud, l’Angola ou le Burkina Faso pour masquer votre nullité de vauriens politiques, au lieu de dresser les Ivoiriens les uns contre les autres, les ethnies et les religions les unes contre les autre, ayez l’honnêteté de reconnaitre que si vous, politiciens ivoiriens, aviez été à la hauteur du respect et de l’amour que les Ivoiriens vous ont témoigné en vous confiant leur vie et celle de leur famille, nous ne serions pas dans ce caca pseudo-démocratique, et les pays que je viens de citer n’auraient pas voix au chapitre dans la crise ivoiro-ivoirienne.

Vous avez ridiculisé la Côte d’Ivoire avec vos histoires de deux présidents et deux Premiers ministres. Même si on dit que le ridicule ne tue pas, à cause de vous aujourd’hui en Côte d’Ivoire le ridicule tue des manifestants, nos enfants et nos mères. Le ridicule tue nos soldats les FDS, le ridicule tue nos soldats les FN, le ridicule tue nos enfants les miliciens. Arrêtez de noyer votre incompétence d’hommes politiques dans le sang de vos administrés ! Si vous êtes incapables de nous rendre heureux, de grâce ne nous tuez pas.

Les pseudo-politiciens que vous prétendez être sont tous à mes yeux des boulangers, car vous m’avez menti quand vous avez promis la paix aux Ivoiriens. Et quand je dis boulangers, je parle bien de messieurs Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé, Alassane Ouattara, Guillaume Soro, Henri Konan Bédié et leurs équipes. Ce qui me dégoûte singulièrement, c’est la levure fait du sang des Ivoiriens que vous utilisez pour faire monter le pain immangeable que vous nous proposez!
Maintenant, rendez nous un service: arrêtez de faire de nous la risée du monde en vous fiant à ce panel issu d’une Union africaine dont 80% des membres sont arrivés au pouvoir de façon anti-démocratique. Evitez surtout de demander à la Biélorussie des armes pour tuer des Ivoiriens; évitez de demander à l’Ecomog de venir nous aider à nous entretuer; évitez de demander à la France ou à quelque pays que ce soit de se faire complice de votre incompétence politique.

Je voudrais demander directement au général Mangou de refuser d’envoyer des FDS à la mort, parce que ce sont des Ivoiriens; je voudrais demander directement au général Bakayoko de refuser d’envoyer des FN à l’abattoir, parce que ce sont eux aussi des Ivoiriens; je voudrais demander à Charles Blé Goudé de ne plus utiliser de jeunes Patriotes et miliciens comme chair à canon, parce que ce sont des Ivoiriens.
Famille politique ivoirienne, prouvez-nous que vous êtes capables d’un dialogue politique vrai et sincère – surtout sincère !– afin d’éviter aux Ivoiriens, militaires comme civils, le sacrifice de leur vie.

Je vous demande de mériter notre respect.
Je vous demande de mériter notre amour.

Ayez pitié de nous !

Que Dieu sauve la Côte d’Ivoire
Votre serviteur Koné Seydou dit Alpha Blondy

Si j’ai offensé quelqu’un, je lui demande d’avance pardon.

Lire la déclaration d’Alpha Blondy du 14 décembre 2010

Lire la déclaration d’Alpha Blondy du 23 décembre 2010

Lire la déclaration d’Alpha Blondy du 19 janvier 2011

Lire la déclaration d’Alpha Blondy du 27 janvier 2011


Partager:

Avoir votre mot à dire